Horse Raddish | En ces temps où le dissemblable effraie…

découvrez cet article en cliquant sur ce lien :


Publié dans

|

Après moult étapes sur un mode collectif, démocratique et artisanal : enregistrement, mixage, mastering, pochette, fabrication, promotion …notre disque est sur le point de voir enfin la « lumière ».

Nous sollicitons auprès de notre réseau de proches une contribution de soutien pour nous aider à finaliser cette aventure humaine et artistique dont nous sommes si fiers, en contrepartie d’un album qui te sera envoyé (ou remis) personnellement.

L’objectif est de parvenir à dépasser la somme de 3000 € avant début avril via le site de crowdfunding «Ulule » .

Voici donc ci-dessous le lien pour participer. C’est très simple, tout est expliqué et le projet y est joliment présenté en couleur !

Enfin, n’hésite pas si tu le souhaites à faire partager cette collecte auprès de tes ami.e.s . , cela nous sera bien utile. just click please !!

Merci pour le coup de pouce


Publié dans

|

19 rue Girard à Montreuil (93100) à 2 pas du métro croix de Chavaux –

ouverture des portes 19h — Yaïa à 20h00 – Horse raddish à 21h15

possibilité de se restaurer sur place, bon et pas cher …

très belle soirée en perspective dans ce lieu très accueillant et un peu « branque  » , Jacob Ben Raddish a promis de venir en famille …. vous pourrez peut-être enfin le rencontrer …

 

 


Publié dans

|

MUSIQUES JUIVES D’HIER ET D’AUJOURD’HUI – MARDI 18 DECEMBRE 2018, JUDAÏQUES FM (94.8), 21H00

Hervé Roten reçoit les deux principaux représentants de la musique yiddish et klezmer électrique en France : Michel Schick du groupe , et Jean-Gabriel Davis du groupe .

A l’occasion de la sortie de son disque Haskalah, Michel Schick nous présentera sa vision des chansons yiddish et des musiques klezmer revisitées au son du jazz et du rock.

Jean-Gabriel Davis nous initiera à la scène électrique juive actuelle, de Paris à New-York, en passant par Berlin.

Une émission branchée, étonnante et détonante, pour rester au jus…

À écouter

  • Le yiddish électrique – du jazz rock au punk


Publié dans

|

La première est une chanteuse emblématique de la scène parisienne, qui continue, à 72 ans, de raconter sa vie de fille d’émigrés juifs polonais, entre jazz et cabaret, avec tendresse et malice : « une grande dame du blues yiddish qu’on a trop tardé à programmer et que j’avais dans l’idée de décoiffer un peu », précise Laurence Haziza. C’est elle qui a eu l’idée de marier son univers de cabaret intimiste au rock musette de Horse Raddish, « un des meilleurs groupes klezmer français ». Entre l’attachante diva et les cow-boys du swing, véritables trublions de l’improvisation, la chevauchée à travers l’Europe de l’Est s’annonce électrique et pleine de charme.
Le 25 novembre, 18h, Espace Rachi

Anne Berthod ( article paru dans Télérama.fr le 23/11/2018)

 

 


Publié dans

|

Dans le cadre du Festival Jazz’N’Klezmer 2018 : Meets

Dimanche 25 Novembre 2018 à l’espace Rachi, 39 rue Brocca , 75005 Paris
Quand deux générations de la scène yiddish et klezmer se rencontrent, à quoi peut-on s’attendre ?
, incarne en diva le renouveau du chant Yiddish. À l’aube de la sortie de leur deuxième album, les musiciens de sont les troublions de la scène klezmer alternative,
Pour le moment rien ne filtre de ce petit laboratoire, si ce n’est un profond respect mutuel pour les chemins parcourus, une envie folle de jouer, de s’enrichir dans la rencontre, de se rendre ensemble là où l’on n’est pas forcément attendu.
Au final, la fougue et l’expérience nous promettent un instant secret d’éternité.

Réservations:


Publié dans

|

Mardi 31 juillet à 18h / Le Bugue Bords de Vézère (en face de l’Aquarium)

concert Inaugural du festival . entrée libre.


Publié dans

|

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *